Les talismans

La rencontre entre les talismans et Nicolas Caffin s’est faite suite à un ensemble de « hasards » qui ont petit à petit construit son œuvre…

Depuis toujours, Nicolas Caffin possède une fibre artistique qu’il mettait largement à la disposition de sa créativité. Il fit ses études Dans la Taille de pierre.
Durant celles-ci il réalisa un fanzine (petit magazine mensuel de bandes dessinées) avec deux de ses amis, il participa aussi à 2 concours de bandes dessinées dans lesquels il se plaça  en tête. Il passa son temps dans les arts graphiques. Alors que le Bac arrivait, il prit le temps des révisions pour réaliser des modelages de terre. Nicolas ne voulait pas exceller, il voulait s’exprimer artistiquement. Depuis toujours, son univers était bercé par l’imaginaire.

Alors qu’il entama son premier voyage initiatique à l’âge de 24 ans, sa première destination fut la ville de Lyon où il y a resta presque une année. Il y commença l’écriture de petites phrase philosophiques dans un petit cahier. Celles-ci étaient ornées par des illustrations abstraites qui courraient tout autour du texte.

Le style graphique de Nicolas en 1999.

 C’est au décès de son grand père qu’il y eut un premier incident. Alors qu’il croisait une cousine perdue de vue depuis longtemps, celle-ci lui dit en voyant son cahier que les illustrations qu’il réalisait ressemblaient étrangement à de l’arabe qu’elle avait étudié. Selon elle, cela était assez flagrant pour être troublant. N’ayant jamais étudié l’arabe et n’ayant aucun lien avec cette culture, Nicolas était dubitatif.

Intrigué et pour en avoir le cœur net, à son retour à Lyon il décida de se rendre dans une boutique tenue par un maghrébin. Montrant ses illustrations, l’homme lui dit que ce n’était pas un texte écrit en Arabe mais qu’il y retrouvait des morceaux de mots et des syllabes arabes. Pour lui cela ne pouvait être le fruit du hasard puisque c’est une langue qu’on doit apprendre pour savoir l’écrire, elle ne vient pas « comme ça ».

Nicolas était perplexe … il continua alors ses illustrations selon ses envies et par curiosité et amusement …

Le temps passait et Nicolas déménagea plusieurs fois dans le but de continuer son cheminement spirituel. À Paris, il rencontra de jeunes jumeaux de son âge tout aussi passionnés par l’énergie et l’ésotérisme que lui. Ensemble, ils passaient beaucoup de temps et régulièrement Nicolas logeait chez eux lorsqu’il se rendait dans la capitale.

Un soir, alors qu’ils parlaient ensemble comme régulièrement, un des jumeaux lui demanda de regarder ce mystérieux cahier que Nicolas avait emporté. En contemplant les symboles il affirma ressentir de l’énergie émaner de ce qui était écrit.

Nicolas eut alors une idée, il prit une feuille et réalisa un ensemble de symboles en pensant à son ami. Il lui demanda de le mettre sous son oreiller pour dormir avec.
Le lendemain au réveil, son ami confirma l’intuition de Nicolas, de l’énergie travailla sur lui durant son sommeil.

C’est à ce moment là que Nicolas commença à réaliser des « dessins » à usage thérapeutique pour les gens qui venaient le visiter. Il en réalisa aussi d’autres pour les habitations.

Durant des années cette histoire n’allât pas plus loin jusqu’au jour de son 39ème anniversaire il n’eût plus envie d’être thérapeute. Un chapitre était en train de se refermer. Nicolas se rendit alors dans le monde subtil pour comprendre et on lui dit qu’il devait faire autre chose.

Un soir, avant de s’endormir, il eût une vision, un symbole était apparu devant lui et à coté de ce symbole volait l’image d’une pierre, un œil de tigre. Nicolas comprit que le symbole représentait la pierre et qu’il aurait les mêmes propriétés.

Le lendemain Il dessina sa vision et utilisa ce talisman. Les propriétés de l’œil de tigre étant d’amener l’envie et les projets subtil dans la matière, tout devînt clair et c’est ainsi que commença sa nouvelle aventure, créer des talismans.

Ce travaille correspond totalement aux motivations de Nicolas qui est d’aider le plus de personnes possible.

Aujourd’hui Nicolas poursuit son travail d’artisan spirituel.